Rechercher

Repreneurs : Pourquoi est-il important d’évaluer le capital humain de votre future entreprise ?

#cession #reprise #transmission #capitalhumain

[Transmission de société] [Achat Vente Entreprise]


Le principal actif d'une entreprise est composé des femmes et des hommes qui œuvrent pour sa réussite. Or dans les méandres des actions à mener lors d’une reprise d’entreprise, les études et diagnostics sur le « potentiel humain » de la société sont souvent les laissés-pour-compte.


Il serait pourtant dommage de vous apercevoir en cours de route (voire à postériori) que vous avez mal engagé la communication entre vos nouveaux collaborateurs et vous-même, le nouveau dirigeant : quiproquos, réticences au changement, absentéismes / présentéismes, départs, … voilà les attitudes négatives que peuvent engendrer la non prise en compte de vos forces vives au sein de l’entreprise et qui freineront à coup sûr votre développement pourtant clair dans votre stratégie de départ !

Appréhender le capital humain de votre future entreprise, c’est évaluer l’intelligence collective qui vous apportera la performance à long terme

La notion de capital humain est introduite vers le milieu des années 60 par Gary Becker, économiste américain qui le définit comme (je cite) « un stock de ressources productives incorporées aux individus eux-mêmes, constitué d’éléments aussi divers que le niveau d’éducation, de formation et d’expérience professionnelle, l’état de santé ou la connaissance du système économique. » Sa Théorie est alors fondée sur le fait que tous les comportements humains ont un coût (et peuvent donc faire l’objet d’un calcul) et ont de ce fait une répercussion sur la performance.


Aujourd’hui la notion de capital humain est assez large et ne s’arrête pas à une vision microéconomique. Divers indicateurs RH peuvent entrer en compte pour l’estimer (le turn-over par exemple). Ce qui est important de comprendre, c’est qu’évaluer le capital humain au sein de la société qui vous intéresse ne s’arrête pas à la simple étude des CV de vos salariés, mais commence par l’étude des points suivants :


- La place du dirigeant actuel au sein de la société : le dirigeant fait bien évidemment partie du capital humain de l’entreprise. Il en est souvent l’essence, le modèle, le pilier. Comment les collaborateurs vont-ils réagir à cette cession et à son départ ? Quel est le modèle organisationnel de la structure ? Quel niveau de délégation est en place ? Pouvez-vous vous appuyer sur le management intermédiaire ?

- L’ensemble des compétences et savoir-faire qui permettent (ou non) de produire et donc de rapporter du revenu : quelles sont les compétences clés requises pour cette activité ? Qui les détient ? Sont-elles suffisamment développées au sein des équipes ?

- Les « compétences douces » (ou soft skills), le savoir-être, les talents qui composent l’équipe en place. Elles constituent souvent l’ADN de l’entreprise, sa culture. Y-a-t-il une véritable culture d’entreprise en place ? Faut-il la garder ou bien la faire évoluer ? Quelles sont les qualités intangibles que les collaborateurs apportent à l'organisation ? Quelles sont les valeurs communes qui définissent la société ? Comment et par qui sont-elles incarnées? Comment se sentent les collaborateurs au sein de l’entreprise ?

- Les interactions au sein de l’entreprise : communication interne, management, outils, rituels. Quelles sont les méthodes et les rituels qui contribuent à la collaboration et à la cohésion des salariés aujourd’hui ? Faut-il les modifier ou les conserver ? Comment définiriez-vous le climat social aujourd'hui au sein de l'entreprise ?

Savoir répondre à toutes ces questions sous-entend que vous avez effectué un diagnostic terrain et vous êtes entretenu(e) avec toutes ou partie des personnes en poste au sein de l’entreprise (ou que votre cédant est au préalable fait réaliser un diagnostic capital humain et vous l’ai fourni !).


Ne sous-estimez pas sa réalisation : toutes les informations récoltées vous permettront d’adapter votre stratégie et votre communication interne (voire externe) pour engager vos salariés dans le développement de votre nouvelle entreprise. Elles vous permettront de faire des choix organisationnels, et vous aideront à trouver votre place au sein de ce nouvel environnement.


Le diagnostic terrain permet également de rassurer les équipes en place : les collaborateurs ont besoin de s’exprimer et de partager avec vous leur vision de la situation, leurs craintes ou leur optimisme, leur position. Au-delà de leurs réponses, entreprendre cette démarche les met directement en confiance quant à vos intentions vis-à-vis de l’avenir de l’entreprise. Vous construisez d’ores et déjà l’appartenance au groupe et aux objectifs communs.


Au final, vous construisez vos piliers pour une performance d’équipe pérenne et à long terme.


Pensez-y !

L’équipe Happytim, composée d’experts en performance d’équipe & management, réalise des diagnostics Capital Humain spécifiques pour les cédants et repreneurs de société.

Nos diagnostics s’effectuent en moyenne en une semaine et sont délivrés avec une feuille de route. Nous accompagnons également les équipes dans l’amélioration continue de leurs processus de collaboration, communication, cohésion, ainsi que dans le renforcement de leur culture d’entreprise.

Pour nous contacter : contact[at]happytim.com ou au 09.65.12.58.95​


#performancedéquipe #management #culturedentreprise #conduiteduchangement

Diagnostic dynamique d'équipe

Diagnostic capital humain

Facilitation en entreprise

Outil intelligence collective

Méthode collaborative - Agilité

Team-building et Team-learning

Serious game

Formation management

© 2020 happytim.com.

Tous droits réservés || Mentions légales

Bordeaux France

Conduite du changement

QVT - Qualité de vie au Travail

Expérience collaborateur

Culture d'entreprise

Innovation managériale

Communication interne

Intégration nouveau collaborateur - Onboarding

Collaboration intergénérationnelle